Critique de ANT-MAN

Il est sorti il y a un moment, mais on voulait revenir sur ce film Marvel. Il s’agit d’Ant-Man, moins connu que ses alter-égo super-héros.

Synopsis : Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

Dans les comics, Ant-Man est un membre fondateur des Avengers. Il est même à l’origine de la création d’Ultron. Cependant, ce n’est pas du tout ce personnage qui est représenté dans le film mais le second Ant-Man, un voyou nommé Scott Lang qui vole le costume de Hank Pym afin de sauver sa fille. Edgar Wright, auteur de films comme Scott Pilgrim ou encore Shaun Of The Dead, travaillait sur le script depuis la création des studios Marvel. Un scénario considéré comme le meilleur du studio selon Joss Whedon. Malheureusement, il a été remercié par le producteur Kevin Feige qui a fait retravailler son script de son côté et qui, après le départ de Wright, le fait remplacer à l’écriture et à la réalisation par Peyton Reed.

Si la touche Marvel a fait mouche toutes ces années avec de l’humour sur fond d’action, c’est un peu différent ici. En effet, le film démarre avec un ton assez sérieux même si quelques vannes sont glissées. On reste sur notre faim et les références aux Avengers semble être placées pour rappeler qu’on est dans un Marvel. Est-ce le problème dans l’approche assez opposée des deux scénaristes/réalisateurs ? Toujours est-il que le film a du mal à démarrer. Une introduction plutôt molle mais assez détaillée sur les origines du personnage principal.

Dans ce genre de film, il est important d’avoir un méchant à la hauteur. Malgré l’interprétation de l’excellent Corey Stoll, on a parfois du mal à comprendre ses motivations. Même si c’est expliqué, on peut difficilement adhérer au règne de terreur qu’il souhaite imposer et du coup, le méchant perd en crédibilité. Si Paul Rudd (plutôt bon d’ailleurs) s’en sort bien, on peut regretter que le personnage joué par Evangeline Lilly soit un peu sous-exploité. Michael Douglas confirme qu’il est probablement le meilleur du casting et sa relation avec Rudd est ce qui fonctionne le mieux dans le film. Michael Pena, qui joue l’ami rigolo un peu naïf, est là pour faire rire. Avec TI et David Dastmalchian, ils forment un trio à l’humour décalé et efficace. À noter la présence d’un Avengers dont on taira le nom.

Pour ce qui est des scènes d’action, Marvel a donc joué la carte de Maman J’ai Rétréci Les Gosses. On a le droit à des phases plutôt réussies où, par exemple, peut voir le super héros monter à dos de fourmi. Quand Ant-Man doit changer d’état pour passer de la miniature à sa taille normale, c’est très bien fait. On retiendra la bataille épique dans la chambre d’enfant où on suit les choses de la perspective miniature mais aussi à grandeur réelle. Du coup, de petits jouets pour nous deviennent d’énormes dangers pour les protagonistes miniaturisés. La 3D est aussi bien utilisée sur certaines scènes ce qui est plutôt rare sur ce genre de film donc c’est toujours bien de le préciser.

Avec quelques clins d’oeil et des cameos sympathiques (Agent Carter ou encore Stan Lee pour ne citer qu’eux), ce nouveau film des studios Marvel réussi une nouvelle fois à imposer un super héros pas très connu des non-lecteurs de comics. Une introduction en dent de scie mais une deuxième partie portée par de bons acteurs, de très bons effets visuels avec un scénario qui manque parfois d’un petit quelque chose (c’est le cas de le dire me direz-vous) pour le rendre exceptionnel. Cependant, le duo formé par Paul Rudd et Michael Douglas vaut vraiment le détour. Un divertissement plutôt réussi donc pour les fans de Marvel qui n’oublieront pas de rester à la fin du film pour la scène de milieu de générique et celle d’après.

La note de CSTV : 15/20

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut